Champ-Psy.be

Bouts de bouts de rencontres en thérapie et autres [imp]pertinences ...

Oisiveté

par Benoît Dumont

Cet été nous nous sommes lancés avec détermination et application dans la pratique semi-professionnelle de l’oisiveté. C’est une forme de paresse d’endurance, de flânerie de fond ou de rêverie hors pistes comme disent les spécialistes. Pour atteindre le niveau de performance que demande la discipline, nous nous sommes bien équipés et une maison isolée, perdue au milieu du Morbihan, a très bien fait l’affaire. Parmi les épreuves les plus intenses : contemplation assidue de l’eau en se demandant qui de l’étang ou de nous détournerait le regard avant l’autre, immersion linguistique avec des martin-pêcheurs qui nous enseignent patiemment, sous les encouragements du héron, comment se prononce « kekity-kek-kek-kek-ticky-kek », échanges culturels avec les moutons - noirs bien entendu - et les chèvres dans un « je te tiens, tu me tiens », lecture déclamatoire en bord de rivière et bien entendu, calculs de courbes de déplacements entre le ponton et le frigo en maintenant la complexe et chaloupée marche nonchalante sous chapeau de paille.

Et, vous savez quoi ? Nous avons tenu bon ! Et puis là, ce gars qui nous dit : « ah oui, en sommes, vous n’avez rien fait ». Mais nous, après nos vacances d’entraînement intensif, on a le sourire bien musclé

Les billets de :

Benoît Dumont