Champ-Psy.be

Psychothérapies et relation d’aide en Belgique. Actualités (im)pertinentes !

Les limites de ma langue sont les limites de mon monde (*)

lundi 11 décembre 2017

Les émissions de la chaine "Data Gueule" sont des pépites d’intelligence. Elles présentent et décryptent les mécanismes de la société et leurs aspects méconnus.

Dans ce numéro au titre évocateur (« Novlangue de bois et résistances ») le philosophe Alain Deneault nous montre le glissement de notre vocabulaire vers un vocabulaire d’entreprise qui menace nos démocraties. Penser au sens des mots est un « acte émancipatoire », une forme de résistance.

« Quand on s’essaie à autre chose ça ne veut pas dire qu’on est démunis, irresponsables, ça veut dire qu’on se base sur des convictions, des expériences déjà réalisées à petite échelle et que le jeu en vaut largement la chandelle »

.

Découvrir la chaine #Data Gueule

(*) « Les limites de ma langue sont les limites de mon monde » Ludwig Wittgenstein (1889-1951)


La novlangue (en anglais Newspeak) est la langue officielle d’Océania, inventée par George Orwell pour son roman 1984 (publié en 1949)1.
Le principe est simple : plus on diminue le nombre de mots d’une langue, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, plus on réduit les finesses du langage, moins les gens sont capables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l’affect. (Source Wikipedia)


Recevoir notre newsletter